I/ La Rétine

Quelques généralités sur le mécanisme de la vision, l’oeil et la rétine:

 

 

   Schéma d’un œil :

 

 

 

 

                     La vue est le sens qui nous permet d'observer et d'analyser notre entourage par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux. L'œil est l'organe de la vue. Voir sa composition sur le schéma.

 

COMMENT L’IMAGE SE FORME T-ELLE  DANS L’ŒIL ?

               1_La lumière pénètre à l'avant de l'œil par la cornée transparente.             

               2_ L'ouverture située au centre de l'iris (c'est à dire la partie colorée de notre œil) est la pupille qui contrôle la quantité de lumière qui va atteindre la rétine; on dit qu'elle régule le flux lumineux.

               3_ Le cristallin permet de capter les rayons lumineux qui arrivent jusqu'à la rétine et assure également le mécanisme « d'accommodation» qui nous permet d'avoir une vision nette de loin comme de près.

               4_Enfin la lumière traverse le corps vitré, un gel qui remplit la plus grande partie du globe oculaire, et arrive jusqu'à

               5_ la RETINE qui est la membrane qui tapisse le fond de l'œil et où se forme l’image, à laquelle on va s'intéresser afin de comprendre le mécanisme de la rétinopathie pigmentaire.

 

 

 

 

A.   Descriptif et fonction de la rétine

La rétine est la membrane la plus interne de l'oeil.

 Cette membrane très mince et transparente contient des cellules permettant aux rayons lumineux d'être captés et qui transforment cette énergie lumineuse en impulsions électriques succeptibles d'être amenées jusqu'au cerveau. Son épaisseur est d'environ 0,1 à 0,5 mm.

La rétine est organisée en dix couches de cellules différentes. Afin de simplifier nous nous intéresserons ici à trois couches: la couche des cellules photoréceptrices que lon appelle également les cônes et les bâtonnets: ces cellules sont sensibles aux rayons lumineux, elles les captent. La couche de cellules bipolaires qui permettent le passage de l'influx nerveux entre les photorécepteurs et la couche des cellules ganglionnaires.

 

1. Photorécepteurs

                                                                                            2. Neurones bipolaires

                                                                                           3. Neurones ganglionnaires

 

La zone de la rétine où l'acuité visuelle est maximale, c'est a dire que la vision est la plus précise en éclairage diurne (de jour) est appelée la macula, c'est une légère depression située au centre de la rétine. La fovéa correspond au centre de la macula.

Celui-ci transporte le stimulus électrique jusqu'au tronc cérébral, où des cellules nerveuses réceptrices établissent la liaison avec les cellules nerveuses optiques. Les cellules réceptrices stimulées transmettent l'influx jusqu'au lobe occipital, à l'arrière du cerveau, où des connexions sont établies avec d'autres cellules du cerveau pour produire la vision.

 

 

B.    Sur les cellules photoréceptrices

 

 

                                                           3_ AXONE 

                     Schéma d’un cône et d’un bâtonnet

 

 

La rétine comporte donc principalement deux types de cellules sensibles à la lumière: les cônes et les bâtonnets qui transforment le signal lumineux en influx nerveux.

Ce sont des neurones très courts différenciables par leur forme: voir schéma.

 

 

Les cônes

Les bâtonnets

Leur nombre

- Environ 3 millions de cônes dans chaque œil.

- Très présent dans la macula. Dans la fovéa (au centre de la macula), on ne retrouve que des cônes.

- Environ 10 millions dans chaque œil.

- Se situent surtout dans la périphérie de la rétine.

Leur rôle

-          Ne fonctionnent qu’avec une luminosité importante : vision de jour dite vision diurne.

-          Permettent une vision précise (très bonne perception des détails) et colorée.

-          La vision des couleurs s’explique par l’existence de 3 types de cônes ; chacun de ces types est sensible a une longueur d’onde  qui correspond à une couleur : il s’agit du bleu, du rouge ou du vert.

- Responsables de la vision en faible éclairage car ils sont capables de réagir à un stimulus lumineux très faible : permettent notamment de voir la nuit : c’est la vision scotopique.

 

 

       C_ En bref : la cellule rétinienne traduit les rayons lumineux en messages nerveux sensoriels.

 

      Les photorecepteurs reçoivent les photons

®     Il existe dans la rétine des molécules photosensibles qui réagissent appelée rhodopsines ou opsines

®     L’arrivée d’un photon déclenche une cascade de réactions photochimiques

®     L’énergie lumineuse est convertie en énergie électrique : c’est la conversion photo-électrique.

®     Les photorecepeteurs transmettent au nerf optique ce message ; le nerf optique est lié au cerveau, ainsi se forme l’image :

 

    

 

En conclusion, nous comprenons que les cellules photoreceptrices de la rétine sont les cellules principales qui permettent la formation de l’image et sont donc essentielles pour permettre la vue.

 

Molécule photosensible : Molécule sensible à la lumière Longueur d’onde : Une onde est une vibration qui se propage dans l’espace, sa longueur est la distance qu’elle parcourt entre deux cycles d’onde. Axone: Un axone ou fibre nerveuse est le prolongement long, mince et cylindrique d'un neurone qui conduit les impulsions électriques en dehors du corps cellulaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site